Enquête sur la pyramide des âges des pharmaciens de sapeurs-pompiers professionnels

Objet de l’enquête

Près de 20 ans après le 1er concours de recrutement de pharmaciens de sapeurs-pompiers professionnels (PSPP), qui a eu lieu en décembre 2001, il apparaissait nécessaire de réaliser une photographie de la démographie de la profession dans sa composante professionnelle.

Les années passant, cette enquête a également pour finalité d’évaluer le nombre de consœurs et de confrères de 55 ans et plus envisageant une prochaine cessation d’activité.

Nombre de réponses

81 réponses ont été enregistrées durant le mois de juin 2019, offrant ainsi une bonne représentativité des données recueillies. La profession s’est donc fortement impliquée et mobilisée pour répondre à cette enquête. 75 réponses sont conformes aux critères de l’enquête et donc exploitables.

Statut des pharmaciens (hors SPV)

 

  • 63 sont PSPP → soit 84 % des réponses analysées.
  • 11 pharmaciens sont contractuels → soit 14,66 % des réponses analysées.
  • Autre : 1 pharmacien est en détachement d’un établissement privé d’intérêt collectif → soit 1,34 % des réponses analysées.

La grande majorité exerce sous statut professionnel. Cependant, l’enquête fait apparaitre un nombre non négligeable de consœurs et confrères exerçant sous un statut précaire de contractuel. Il est souhaitable de professionnaliser ces pharmaciens au plus vite en leur permettant d’accéder au concours de PSPP.

Emplois occupés

Il s’agit des emplois occupés par les PSPP, les contractuels et le pharmacien en détachement.

 

  • 5 pharmaciens occupent la fonction unique de pharmacien-chef → soit 6,67 % des réponses analysées.
  • 34 pharmaciens occupent la seule fonction de pharmacien-gérant → soit 45,33 % des réponses analysées.
  • 28 pharmaciens cumulent les fonctions de pharmacien-chef et gérant PUI → soit 37,33 % des réponses analysées.
  • 6 pharmaciens exercent la fonction de pharmacien-adjoint → soit 8 % des réponses analysées.

On s’aperçoit que les deux principales fonctions exercées par la population de pharmaciens étudiée correspondent à :

– la fonction de pharmacien-gérant (45,33 %) ;

– la double fonction de pharmacien-chef et gérant PUI (37,33 %).

Répartition des effectifs par tranche d’âge

Il s’agit des emplois occupés par les PSPP et assimilés pour le besoin de l’enquête (contractuels, détachement).

Hormis la tranche d’âge des 25-34 ans peu représentée (3 PSPP), la répartition des effectifs est homogène :

  • 20 PSPP sont âgés de 35 à 44 ans;
  • 27 PSPP sont âgés de 45 à 54 ans;
  • 25 PSPP sont âgés de 55 et plus.

Le pharmacien de sapeurs-pompiers professionnel le plus jeune est âgé de 30 ans et le plus âgé de 62 ans.

Répartition selon le sexe

55 femmes sont PSPP soit 73 % de l’effectif pour 20 hommes soit 27 %.

Ces chiffres confirment ceux de l’Ordre national des pharmaciens, puisque les femmes représentent 67 % de l’ensemble de la profession pharmaceutique et les hommes 33 % selon les chiffres 2018 (Source : site internet www.ordre.pharmacien.fr).

Cessation d’activité des 55 ans et plus

25 PSPP sont âgés de 55 ans ou plus soit 33 % sur un total de 75 réponses exploitables.

Parmi ces 25 pharmaciens :

– 2 cessations d’activité sont souhaitées par les intéressés dès que possible ;

15 cessations d’activité sont prévues dans les 5 ans à venir (2020 à 2024) ;

– 5 cessations d’activité sont programmées au-delà des 5 prochaines années ;

– 1 PSPP ne sait pas quand il cessera son activité ;

– 1 PSPP n’envisage pas de cessation d’activité ;

– 1 PSPP ne donne pas de réponse.

Un nombre non négligeable de cessation d’activité aura lieu dans les prochaines années. Faire connaitre notre beau métier de pharmacien de sapeurs-pompiers est un enjeu fort afin de recruter de jeunes consœurs et confrères motivés.

Conclusion

Cette enquête apporte un éclairage intéressant de la démographie des PSPP à l’instant T, tout en permettant de se projeter dans l’avenir afin de définir les besoins en renouvellement de personnel pour les prochaines années.

Il serait souhaitable de renouveler ce type d’enquête à intervalle régulier afin de pouvoir suivre l’évolution démographique de notre profession.

Pharmacien Lieutenant-Colonel Karim BARBOUCHE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.