Vous avez dit repos ?

Les vacances sont là. Les fameux congés d’été. Attendus, espérés, sublimés, bref, ils sont arrivés. Malgré les incertitudes liées au Covid, la météo et la situation financière, beaucoup anticipent un bon temps cet été pour se reposer.

Et c’est bien, se reposer, c’est essentiel. Important pour recharger les batteries (pas celles des motos hein, les nôtres…), pour se changer les idées, pour retrouver de la famille ou des amis. Le repos est  réparateur, nous devons nous reposer.

Mais beaucoup voient dans le repos une forme d’anesthésie de leur réalité pour 15 jours, 3 semaines. Comme si on se coupait de la réalité pour fatalement y revenir avec une certaine appréhension. Or le repos ne change pas nos circonstances.

Je te propose de voir le repos de cette manière : prends le temps de te RE-POSER, te poser à nouveau si tu préfères. Sur quoi ? Sur qui ? Sur celui qui est à l’origine du repos, de la paix et qui peut réellement te renouveler corps, âme et esprit. Prends le temps des congés pour te poser sur Christ, à nouveau.

Son repos est réellement réparateur, Sa paix surpasse toute intelligence, et tu pourras à nouveau “courir sans te laisser”, “faire des exploits” et apprécier les journées qui suivront ton temps de congé.

#acmfrance #moto

Fraternité

Fraternité
Si c’est un élément de notre devise nationale, c’est également un élément qui caractérise la communauté motarde.
Dans les clubs motos, on parle de frères, de clan, de famille, des mots très forts qui ont réellement du sens.
On s’arrête si un motard est à l’arrêt sur le bas côté. On prend soin les uns des autres. On se rend service. On partage de bons moments, la route, la table, nos cœurs, nos tranches de vie.
Et bien la fraternité est une valeur profondément biblique. L’église est une communauté de gens qui partagent des valeurs, qui se portent et s’encouragent les uns les autres, qui veillent les uns et les autres.
L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère. Proverbes 17:17
C’est aussi ça ACM. Alors ne fais pas que rouler seul mon ami, on est là pour plus que ça.

Le Rallye de l’Espoir

Rouler pour une cause…

Le 26 juin à Bordeaux, ACM France organise le 1er Rallye de l’Espoir. Un grand jeu solidaire ou plusieurs équipes vont partir pour la journée sur les routes du département pour répondre à des énigmes qui leurs seront données le matin.

Un ouvreur emmènera chaque équipe aux différents points stratégiques, ce sera une belle journée. Une belle journée aussi parce que nous roulerons pour une cause. C’est un jeu sur inscription où tous les bénéfices de journée seront remis à l’association Espoir (www.espoir-asso.org).

Espoir se trouve sur la rive droite de Bordeaux, à Lormont précisément et vient en aide aux personnes fragilisées par la vie. Nous tenons à soutenir leur épicerie solidaire qui a  explosé en nombre de demandes durant l’année 2020-2021 à cause de la situation sanitaire et économique.

Le coût pour la journée : 30 euros et 5 euros de plus pour le passager. Les inscriptions se demandent à cette adresse : federationacmfrance@gmail.com

Attention, les places sont limitées, inscris toi maintenant 😉

Tombera , Tombera pas ?

Tu te souviens de cette fois où tu as appris à conduire, des épreuves de plateau, avec son parcours « lent ». Passer entre les plots, puis entre les portes, aller le plus lentement possible, puis avec un passager… La règle est pourtant simple : pas de frein avant et on ne pose pas le pied, on garde les genoux serrés et ça passe. Et pourtant, on est nombreux à avoir galérer et à avoir posé le pied et même à être tombé. Pour ma part, c’est la seule fois où je suis tombé en moto, sur le parcours lent en faisant mon demi tour. J’étais dégoûté. J’avais l’air tellement ridicule coincé sous ces 200 kilos d’acier.

Alors on ne va pas se mentir, tomber sur le lent, certes ce n’est pas fameux, mais c’est surtout le meilleur endroit pour tomber. Parce que chuter sur route, pour ceux qui en ont déjà fait l’expérience, c’est déjà plus douloureux et lourd de conséquences.

Plein de choses peuvent expliquer une chute. Mais elles se regroupent en 2 catégories : c’est ma faute ou c’est pas ma faute. Dans les 2 cas, on aimerait les éviter. Hélas, je n’ai pas de solution miracle pour ça. On connaît le risque dès qu’on pose les fesses sur la selle de la moto.

En revanche, dans la vie, je sais qu’il y a quelqu’un qui peut me préserver de la « chute ». C’est à dire de faire les mauvais choix, de prendre les mauvaises habitudes, de tomber dans l’escalier de la vie. C’est Jésus. Et Jude, son apôtre dit ceci : 24 A celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître en sa présence glorieuse, sans reproche et exultant de joie, 25 au Dieu unique qui nous a sauvés par Jésus-Christ notre Seigneur, à lui appartiennent la gloire et la majesté, la force et l’autorité, depuis toujours, maintenant et durant toute l’éternité !

Ce n’est pas un passeport pour faire n’importe quoi, au contraire, ça m’appelle à la responsabilité et à chercher ce qui dans la Sagesse divine me permettra de garder le bon équilibre au quotidien.

C’est tellement bon de s’en souvenir. Il peut me garder de toute chute, et toi ?

Nid de poule ou belle route ?

Nid de poule ou belle route ?

Vous le savez, sur la route, on doit veiller à tout : les autres usagers, les panneaux, les conditions météo, et l’état de la chaussée, si elle est grasse, ou s’il y a des gravillons, etc… On s’est tous déjà pris de gros nids de poule, ou un ralentisseur avec le choc dans les vertèbres, et dans les poignets. Ce n’est jamais agréable, ça fait rager.

A l’inverse, qu’est-ce qu’on aime cette route au goudron nickel où tu peux t’engager et rouler. On cherche ce genre de route et quand on en trouve, c’est jour de fête : on enchaîne les virages avec la banane et un profond sentiment de sécurité, les yeux au loin, on avance et c’est un régal.

“Observe bien le chemin sur lequel tu t’engages, et emprunte des routes sûres.”
Proverbes 4:26

C’est un principe biblique, on doit veiller à la route. Celle qu’on emprunte. Celle sur laquelle on s’engage. Observer… Pour ne pas avoir d’accident, pour ne pas glisser dans le virage du changement, pour ne pas perdre la tenue de cap à cause de ce qui entoure etc…

Vraiment, la Bible est une mine d’or pour qui cherche la Sagesse et le bon chemin. D’ailleurs Jésus s’est présenté comme le Chemin, la Vérité et la Vie. C’est Lui le chemin sûr. Observe bien, observe LE bien et engage toi dans cette voie, c’est la meilleure.

Bonne semaine

Les gants…

Qui d’entre nous n’a pas râlé quand le gouvernement a décidé que nos gants devaient être homologués ? Sans la petite étiquette qui va bien, c’est un PV en cas de contrôle…
Les gants sont obligatoires dans la panoplie du motard depuis le 20 novembre 2016.
Ces fameux gants sont destinés à protéger nos mains. Sujet sensible, je suis guitariste, m’abîmer les mains serait toujours dommageable, y compris pour gagner ma vie.
Quand on y réfléchit, on en fait des trucs avec nos mains. Elles servent à bâtir ou détruire, à repousser ou accueillir, à donner ou reprendre, à taper ou caresser, à se réconcilier ou se séparer.
Au delà du fait que nous devons les protéger en moto, je crois qu’on doit aussi veiller à elles dans notre vie de tous les jours. Nous choisissons ce que nous faisons avec elles.
Enfin, je ne peux pas m’empêcher de repenser aux mains de notre Sauveur, Jésus, qui ont été percées, afin que les nôtres ne le soient pas. Il a gravé nos noms dans Ses mains. Je ne peux m’empêcher d’élever les miennes.
Penses y quand tu mets tes gants…

Protège ta tête…

Protège ta tête…
Dans la liste obligatoire des EPI (équipement de protection individuel), on trouve notamment le casque. Qu’il soit intégral, jet ou modulable, il doit être homologué après passé une batterie de tests.
Le port du casque est obligatoire en France depuis juin 1973.
A cette époque, il apparaissait évident qu’il fallait protéger la tête. J’imagine que ça a dû faire couler beaucoup d’encre… Scandale pour l’époque, évidence aujourd’hui.
Il a été rendu obligatoire pour protéger la tête. En effet, un choc violent à la tête et tout le corps peut se retrouver handicapé. De la tête parviennent les ordres aux membres du corps.
J’ai appris que le crâne était une partie très fragile de notre corps. Donc le protéger est une question de sagesse.
Également, le port du casque protège du vent dans les oreilles et des insectes dans les yeux pour ainsi mieux se concentrer sur la route et éviter d’avoir notre attention détournée, et de glisser…
J’aimerais le comparer à cet équipement de protection individuel Spirituel dont l’apôtre Paul parle dans la Bible : le casque du salut.
Comme il est bon de traverser la vie équipé du casque du salut. La tête couverte, protégée, non pas du vent, mais des bruits de cette terre, de l’actualité. Non pas des insectes mais des choses nuisibles qui nous entourent et peuvent nous faire “chuter”.
De savoir que nous sommes plus que protégés, mais sauvés.
Le casque se porte sur la tête, le siège de nos pensées. Alors ma prière, c’est que nos pensées soient habitées par cette réalité. Nous sommes sauvés, quand nous portons le casque du salut dans nos pensées, sur notre tête.
Notre tête peut alors continuer de faire fonctionner le reste du corps.
Alors aujourd’hui, ami motard, porte fièrement le casque de ton salut.
✌🏽😎🏍️