Assemblée générale du 22 Mai 2017

Offres diversifiées, engagements tenus pour répondre toujours mieux aux besoins

Alain JUNQUA, président , dans son rapport moral, constate que l’association a poursuivi son développement avec détermination et créativité. Nous sommes très en phase avec le département de la Seine-Saint-Denis pour la mise en œuvre de nouveaux dispositifs de prise en charge ainsi qu’avec la Protection Judiciaire de la Jeunesse pour prendre notre part des politiques nationales tendant à mieux maîtriser des phénomènes actuels susceptibles de conduire à des dérives perturbatrices de l’ordre public. Au cours de l’année 2016, l’association a connu une suractivité de 106% avec un effectif moyen de 144 jeunes présents simultanément dont une trentaine relevant de notre dispositif d’accueil personnalisé toujours très sollicité. Nous sommes en négociations avec le département pour la prise en compte du déficit de ce dispositif et le nécessaire réajustement du prix de journée. Répondant aux attentes des services sociaux, le Relais Ados, petite structure d’accueil d’urgence de cinq à six places pour des jeunes filles qui y séjournent entre trois et six mois, a ouvert ses portes en décembre 2015. Enfin, les ateliers de jour ont reçu une habilitation distincte. Ils sont regroupés dans notre maison du Vieux Chemin de Coubron à Montfermeil. Plus de quatre-vingt-dix pour cent de l’activité de Concorde restent à la charge du département de Seine-Saint-Denis avec lequel nous entretenons d’excellentes relations partenariales empreintes de confiance réciproque. Nous avons reçu plusieurs fois son vice-président chargé des affaires sociales, Monsieur Molossi, qui a tenu à nous manifester son intérêt. Au nom du Conseil d’Administration et en votre nom à tous, je tiens à remercier Florence Mazerat, assistée de toute son équipe et des cadres, pour le remarquable travail accompli tout au long de l’année. Au-delà de leurs qualités professionnelles, je veux souligner leur bonne humeur, leur convivialité et leur disponibilité, et leur dire la chance et le plaisir que je ressens de travailler avec eux, de les rencontrer et de les écouter. La fusion absorption de l’association La Caravane avec l’association Concorde est opérationnelle depuis le 1 janvier 2017 et s’est parfaitement bien déroulée. Je tiens à en remercier tout particulièrement la direction et les personnels de La Caravane. La requête tendant à la reconnaissance de l’utilité publique au bénéfice de l’association Concorde a fait l’objet d’un avis défavorable du Conseil d’Etat aux motifs que notre rayonnement était trop limité et que nous étions trop dépendants des pouvoirs publics. Nous vous proposerons une délibération portant sur la vente de notre immeuble de l’avenue Delagarde pour la somme de 298 000 euros. Une promesse d’achat a été signée sur ce montant, sous la condition suspensive de l’accord de l’assemblée générale.