Dynamisme, enthousiasme, efficacité !

C’est ainsi qu’il faudrait résumer le bilan de l’association établi lors de l’assemblée générale du 24 juin 2014
au foyer Aristide Briand à Gagny.

Chacun pourra en juger à travers ces extraits du rapport moral du Président Alain JUNQUA :

« Ce temps fort de la vie associative est d’autant plus important cette année qu’il s’agit du premier exercice dont rend compte la nouvelle direction générale depuis sa prise de fonction le 1er janvier 2013.

Je tiens à lui rendre un hommage particulier car il s’agissait bien de relever un défi. La directrice générale, Florence MAZERAT et son adjoint, Yann CHATELIN, ont su y faire face avec une grande détermination et beaucoup de persévérance malgré des difficultés nombreuses auxquelles il leur a fallu apporter des solutions. Ils les ont l’un et l’autre assumées au mieux des intérêts de l’association mais aussi des jeunes qui lui sont confiés. Ils n’ont ménagé ni leur peine, ni leur temps et ont su insuffler un travail d’équipe, privilégiant la concertation et la cohésion, tant avec le personnel administratif du siège qu’avec l’ensemble des cadres dont le travail a été valorisé. Tous ont trouvé, dans son exercice quotidien, de véritables responsabilités à la mesure de leurs talents et de leur engagement au sein de l’association. Une véritable synergie s’est progressivement mise en place et des équipes se sont constituées rendant plus efficace et plus réactive l’action de chacun.

Cette évolution remarquable a porté des fruits prometteurs dans un climat social détendu, voire apaisé, et pour le plus grand plaisir de tous.

L’association a connu en 2013 un taux d’activité de 121 % – qui ne cesse d’augmenter – et a accueilli plus de cent cinquante jeunes dans ses différentes structures. Les foyers ont tous été, à certains moments, en sureffectif et cela a pu se réaliser dans de bonnes conditions grâce au recours plus important à des solutions alternatives : accueil en foyers de jeunes travailleurs, appartements partagés, familles relais, association La Passerelle…

Corollaire de cette suractivité, tous les postes budgétaires de salariés ont été occupés par des recrutements en proportion des vacances constatées, recrutements auxquels les cadres ont été étroitement associés.

Le dispositif d’accueil personnalisé a connu un développement important en raison de la forte demande des services de l’Aide Sociale à l’Enfance du Département. Créé à l’origine à titre expérimental et pour neuf jeunes en totale déshérence, il en a compté jusqu’à trente trois, tous bien sûr, confiés par l’ASE. Malheureusement, le financement de ces mesures, particulièrement coûteuses, n’a pas immédiatement suivi mettant l’association dans l’obligation de faire une avance de trésorerie qui, en fin d’année, a dépassé ses possibilités. Je peux vous rassurer sur l’issue positive de cette dérive, le département s’attachant à financer le DAP au coût réel et connu tant pour l’année écoulée que pour celle à venir. Le nombre de jeunes accueillis dans ce dispositif particulier sera désormais limité à vingt.

Ce dispositif a été conçu pour des jeunes en très grandes difficultés d’insertion sociale, ne supportant plus d’être maintenus en collectivité, pour la plupart en situation de marginalité aggravée avec de graves troubles de la personnalité rendant indispensables un accompagnement individualisé constant et des soins adaptés de type psychologique voire médico-psychiatrique. Concorde a dû une fois encore s’adapter, ce n’est pas la première fois de son histoire…

Aussi, je tiens à nouveau à rendre hommage à Florence MAZERAT et à Yann CHATELIN mais aussi à Kader AKBAL, chef de service, qui s’impliquent personnellement auprès de chacun de ces jeunes très au-delà de ce que la seule conscience professionnelle exigerait. Qu’ils en soient remerciés.

Nous avons signé en 2013 une convention de partenariat avec l’Association METABOLE qui a une expérience particulière en ce domaine et une expertise clinique éprouvée, assurée du concours d’un réseau de psychologues cliniciens-psychothérapeutes.

Les foyers, pour leur part, ont bien fonctionné tant en ce qui concerne leur gestion proprement dite que l’accueil et l’accompagnement des jeunes.

Les cadres et leurs équipes ont eu à se livrer en 2013 et pour la première fois à un exercice délicat, celui de l’évaluation interne, obligation née de la Loi du 2 Janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, les plaçant dans la nécessité d’analyser leurs pratiques, d’en tirer les conséquences sous forme de préconisations ou de recommandations à s’imposer pour l’avenir. Ce fut une très lourde tâche et j’ai pu me porter garant de la qualité de leur travail.

Nous demandons beaucoup à l’ensemble de nos personnels, non seulement éducatifs mais aussi administratifs et de service. Je salue leur disponibilité et leur bonne humeur.

L’année 2013 a vu, également, se concrétiser plusieurs projets dont la finalisation aura lieu cette année : une cuisine centrale, au sein d’un groupement de coopération sociale avec deux autres associations, pour se substituer à la cuisine de notre foyer de GAGNY 1 qui n’est plus aux normes, et la conclusion d’un bail locatif avec la communauté d’agglomération de Montfermeil-Clichy qui met à notre disposition pour loger notre siège administratif, des locaux situés à MONTFERMEIL plus vastes et plus fonctionnels que ceux dont nous disposons actuellement. Ce ne sera pas sans une certaine nostalgie que les personnels quitteront l’immeuble de la rue Delagarde, chaleureux et convivial, mais devenu au fil du temps insuffisant et vétuste.

Notre Maison de VERTAULT, aux confins de la Bourgogne et de la Champagne, est très sollicitée et souvent occupée. Des travaux d’entretien et de nettoyage, accomplis par une équipe de volontaires, l’ont rendu encore plus accueillante.

Je vous disais, l’an dernier, que l’association était à une étape charnière de son histoire, je me réjouis de vous dire que cette étape a été franchie dans la sérénité et l’harmonie, avec un esprit affirmé de continuité mais aussi une franche volonté de renouveau et de créativité ainsi qu’avec la confiance renouvelée des autorités publiques du Conseil Général comme de l’Etat et des municipalités de Montfermeil, Gagny et Coubron.

Permettez-moi de souligner la forte implication des membres du Conseil d’Administration qui ont accompagné la Direction Générale avec vigilance mais aussi beaucoup de sympathie. Le Conseil s’est réuni cinq fois et le Bureau, également, cinq fois, à plusieurs reprises dans des foyers ce qui a permis aux cadres de ces derniers de présenter eux-mêmes leur activité.

J’ai, pour ma part, outre des visites régulières dans les foyers, rencontré le Maire de Montfermeil, le Président du Tribunal de Grande Instance, les représentants de la Direction de l’Enfance et de la Famille et de l’Aide Sociale à l’Enfance ainsi que ceux de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et plusieurs juges des enfants de Bobigny.Enfin, je veux, au nom du Conseil d’Administration, remercier chaleureusement l’ensemble des personnels de l’association sans lesquels rien ne serait possible. Sous la direction de Florence MAZERAT, Yann CHATELIN et de leurs cadres, ils accomplissent un travail remarquable qui mérite d’être spécialement souligné.

Je veux remercier nos cuisiniers qui ont préparé la réception qui suivra l’assemblée générale malgré leurs nombreuses contraintes professionnelles de ces derniers jours et de ces dernières semaines. Je suis sûr que vous saurez leur manifester votre satisfaction.