Maraude avec Entraides citoyennes

En cette mi-mars, deux éducateurs et trois jeunes de la maison Marie-Foilaine Desolneux ont rejoint, à la Porte de la Chapelle, la responsable de l’association Entraides citoyennes qui organise chaque semaine des maraudes dans les rues de Paris.

Nous sommes une vingtaine répartis en plusieurs équipes. Commence le triage des vêtements, de la nourriture, la préparation des kits d’hygiène. Quatre groupes de véhicules empruntent différents trajets, entre ceinture périphérique où se regroupent les migrants et rues parisiennes abritant des centaines de sans logis.

Un habitué des maraudes nous accompagne pour la soirée, avec deux véhicules et tout le nécessaire afin de répondre de manière éphémère mais nécessaire aux besoins de la rue.

Les quartiers explorés se révèlent tous « riches » de misère. Les trois jeunes qui se portèrent volontaires sont parfaits, tant dans les gestes que les paroles, avec les vagabonds, sédentaires de la rue, jeunes, vieux, hommes, femmes, couples.

Le début s’avère difficile pour l’un d’entre eux. Puis, rapidement, une aisance naturelle à aller vers l’autre s’instaure. Le volontariat a bien toute sa place pour cette soirée d’action solidaire, où se mêlent plaisir et sérieux, dans une démarche délicate d’entraide. Compassion, investissement, responsabilité sont les maitres mots pour qualifier l’attitude de ces jeunes, parfaits dans leur rôle d’humains tournés vers l’autre.

 

Denis BARON, Educateur spécialisé