Ce n’est qu’un au revoir, Jean-Pierre Rosenczveig !

Jean-Pierre Rosenczveig sera resté plus de 21 ans Président du Tribunal pour Enfants de Seine-Saint-Denis à Bobigny. Une longévité remarquable dans un poste exposé et une fonction passionnante mais éreintante au service de la jeunesse la plus en difficulté. S’il a quitté la juridiction qu’il aura marquée de son empreinte, pour cause de retraite, il n’a pas abandonné, pour autant, la protection de l’enfance à laquelle il a voué sa vie. Issu de l’Ecole Nationale de la Magistrature, il a fait le choix, dès le début, d’un poste de Juge des Enfants à Versailles où il a exercé de 1974 à 1981 avant d’être nommé Conseiller auprès du Secrétaire d’Etat chargé de la famille de 1981 à 1984. Il crée, ensuite, l’Institut de l’Enfance et de la Famille qu’il dirigera de 1984 à 1992. Jean-Pierre Rosenczveig restera très investi dans tout ce qui a trait à la protection de l’enfance et à la défense des droits des mineurs à travers divers engagements associatifs, notamment à l’association pour la promotion de la citoyenneté des enfants et des jeunes qu’il a fondée en 1995. Auteur de plusieurs ouvrages, il commet régulièrement des articles dans l’excellent « Journal du Droit des Jeunes ». L’Association Concorde qu’il a toujours soutenue et avec laquelle il n’a cessé de travailler, tient à lui rendre hommage dans sa lettre trimestrielle en lui souhaitant, à défaut de poursuivre sa carrière judiciaire, de continuer longtemps de servir et de défendre avec le talent qu’on lui connaît, la cause des enfants qui en a tant besoin. Qu’il sache que Concorde sera à ses côtés dans cette belle aventure et que nous sommes appelés à nous revoir.

Alain JunquaMagistrat honoraire – Président de l’Association d’Education Populaire Concorde