UN RAPPORT D’ACTIVITÉ A MULTIPLES VOIX

Ouvrant le rapport d’activité, Florence MAZERAT exprimait sa satisfaction du travail accompli avec le conseil d’administration, les cadres et l’ensemble du personnel de l’association, qui ont permis d’assurer au mieux la transition au cours de sa première année d’exercice en qualité de directrice générale.

Rachel EMONOT, au nom des cadres, a témoigné de la reconnaissance de tous ses collègues pour la bienveillance du Président Alain JUNQUA, la confiance du Conseil d’Administration à leur égard, le plaisir du travail collectif animé par Florence MAZERAT et Yann CHATELIN, la patience de Sandrine BALLERGEANT, cheville ouvrière de l’évaluation interne. Ce chaleureux message s’achevait sur « un grand merci aux jeunes d’être ce qu’ils sont ».

La mise en forme du rapport d’activité a fait l’objet d’un travail rigoureux de l’ensemble des cadres des foyers. Le CPI « les sorbiers » qui bénéficie d’un financement de la PJJ et le DAP, dont le rapport moral a souligné le caractère novateur et particulièrement complexe, ont fait l’objet d’un rapport spécifique. Pour tous les autres foyers, les cadres avaient choisi de mutualiser leurs bilans, chacun déclinant la mise en œuvre dans les différents foyers de l’association d’un domaine d’activité. Cette méthode originale a mis en relief la cohérence et l’unité des projets éducatifs illustrant, de manière éclatante, la réalité d’un travail d’équipe dans lequel chaque foyer profite de l’expérience de tous.

 

Le bilan scolaire 2013 met en évidence le souci d’innover pour proposer des accompagnements adaptés aux jeunes accueillis, d’établir des relations suivies avec les établissements scolaires, écoles, collèges, SGPA, lycées et les structures spécifiques : RASED, Programme Personnalisé de réussite éducative…. 30 jeunes, tous secteurs confondus ont réussi leurs examens. Parallèlement l’atelier scolaire de l’association prend en charge les primo arrivants, prépare la scolarisation ou la rescolarisation des jeunes en rupture avec le système éducatif. 19 d’entre eux ont rejoint une formation. Enfin, 55 jeunes ont bénéficié des différentes structures d’insertion professionnelle.

Le travail avec la famille vise chaque fois que cela est possible de s’associer au projet de vie des parents. Face à des situations de plus en plus compliquées, dégradées, les équipes s’interrogent en permanence pour offrir des réponses adaptées et mobiliser les familles.

Les séjours éducatifs préparés et encadrés par les équipes éducatives de tous les modules représentent 2147 journées pour 2013.

Il convient encore de signaler les actions particulières des foyers : ateliers hygiène et graff sur toile, peinture de locaux à Marie-Foilaine Desolneux, actions sociales et citoyennes pour Chevreul, ateliers dessin et peinture, atelier chocolat sur le module de Gagny…

Et déjà de nouveaux projets sont en cours de réalisation, mais ils relèvent du prochain rapport d’activité.

Des équipes mobilisées, qui réfléchissent beaucoup, agissent de façon pertinente, échangent beaucoup, manifestent un réel enthousiasme pour mener à bien leur mission, des jeunes responsabilisés, tels sont les ingrédients d’un rapport d’activité adopté à l’unanimité.

RAPPORT FINANCIER présenté par François ARDONCEAU, vice président du Conseil d’administration

La situation financière est saine mais difficile. Comme l’indique le rapport moral, la mise en place du DAP ne s’est pas accompagnée du financement en temps réel de ce nouveau dispositif. En conséquence, au 31 décembre 2013, le résultat comptable accusait un déficit de 3 millions d’euros. Le département ayant pris les dispositions nécessaires, le règlement de cette situation est en bonne voie. La rigueur et la vigilance de Yann CHATELIN, directeur général adjoint chargé des finances, ont permis à l’association de développer son activité sans avoir à souffrir de cette situation.
Le rapporte financier a été adopté à l’unanimité.
Enfin, à l’issue de l’Assemblée générale, les six administrateurs sortants ont été réélus.