Un quinquagénaire toujours fringant malgré les apparences: le Comité de Jumelage de Saint Pierre d’Albigny !

Il y a 10 ans déjà !

En 50 années, de nombreuses occasions de fêtes communes, de réunions de réflexion, de réalisations publiques (par exemple : plantations de fleurs allemandes au square de Stetten et d’herbes aromatiques savoyardes dans le jardin des saveurs de Kernen), de création de mobilier urbain etc. ont permis de concrétiser cette relation privilégiée, Des camps de jeunes à Stetten ou à St Pierre ou encore en Hongrie (autre jumelage avec Kernen), au ski, etc. des visites communes à Strasbourg, Bruxelles ou Berlin, des séjours en Forêt Noire ou en Alsace, etc., etc. L’histoire de ces cinquante années est bien remplie !

Mais, les choses ont changé ces deux dernières années ! Les deux bureaux ont tenu leur dernière réunion “en présentiel” du 14 au 16 février 2020, avec visite de l’écomusée de Grésy sur Isère. Puis il a fallu découvrir les visioconférences, les réunions sur internet, bref changer complètement les relations. Il a fallu renoncer aux accueils scolaires, aux rencontres et visites communes et se protéger d’une épidémie particulièrement sévère dans le Bade-Wurtemberg. Cela a permis une autre forme de relations, moins dans l’action, plus dans la réflexion mais aussi plus distendues entre les deux pays, voire au sein de chaque comité…

Le maire de Kernen, monsieur Paulowitsch a toutefois pris le temps, en juillet dernier, pendant ses vacances familiales de venir visiter Saint Pierre d’Albigny et de rencontrer longuement Michel Bouvier. Le courant est de suite passé entre les deux édiles et cela présageait de futures rencontres positives et pleines de coopération efficace entre les deux villes…

La fête était prévue, en Allemagne, au début du mois de juin dernier, elle s’annonçait belle, jusqu’à ce que le Comité allemand et la mairie de Kernen nous joignent en urgence pour nous informer que toutes les manifestations étaient supprimées ce printemps, vu la recrudescence du Corona (ils ne disent pas Covid, outre-Rhin !).

Dont acte ! Heureusement, seuls les associations, les élèves et la mairie avaient été approchées, la population saint-pierraine n’avait encore pas été sollicitée.

Pour l’heure, ce moment de fête en Allemagne est remplacé par une visite commune de la municipalité saint-pierraine et du Bureau élargi du Jumelage du 15 au 18 septembre (sous réserve que cela soit possible avec les règles sanitaires qui seront alors en vigueur). Les deux municipalités pourront renouveler officiellement le Serment de 1972.

Mais le Comité de Jumelage n’a pas, pour autant, eu une vie complètement à l’arrêt durant cette période troublée. Il a organisé les traditionnels petits déjeuners “à l’allemande” (avec information sur les modes de vie dans les deux pays) dans les écoles et au collège. Suite à l’alerte de madame Latour, principale du collège nous signalant l’absence prolongée de l’enseignante LV2 allemand, nous nous sommes adressés à notre union régionale AFAPE AuRA. Une solution a été trouvée avec la mise à disposition de la jeune allemande en service civique de l’union régionale. Un accord de prise en charge par l’académie de Grenoble des interventions de la jeune allemande a été trouvé permettant de finir l’année scolaire avec un enseignement axé sur la pratique de la langue allemande. Merci à Katharina d’avoir accepté ce challenge au pied levé et à l’académie pour sa confiance.

Une ébauche de renouvellement et de rajeunissement de ses membres s’opère aussi depuis le dernier Forum des Associations avec l’arrivée de quelques parents d’une part et de jeunes retraités d’autre part. N’hésitez pas si cela vous tente, vous serez les bienvenus.

Mais quel est l’avenir ? Il faut travailler dès maintenant à mettre en place un programme des réjouissances pour le “Cinquantième en 2023“. Conformément à la tradition, c’est à la Pentecôte (27/29 mai) que les saint-pierrains accueilleront les amis allemands. Toutes les bonnes volontés sont acceptées et attendues afin de donner à ces rencontres le “faste” nécessaire à la célébration de l’évènement. Plusieurs associations se sont d’ores et déjà fait connaître comme participantes: chorale, foot, Amis de l’Orgue… et toutes celles qui le veulent peuvent se manifester rapidement.

Le principal écueil risque d’être celui de l’accueil des participants allemands, en effet, le Comité de Jumelage est un “fringant quinquagénaire”, mais beaucoup de ses membres avaient déjà une trentaine d’années en 1972, ils sont donc, aujourd’hui, un peu moins fringants ! La philosophie des échanges au cours de ces cinq décennies a toujours été de privilégier les rencontres directes dans les familles aux séjours hôteliers, il y a donc nécessité de procéder dès maintenant à un recensement des bonnes volontés: qui est prêt à accueillir un couple, une famille allemande durant trois jours (seuls le repas du vendredi soir et les petits déjeuners seront pris en charge par les familles d’accueil).

Si vous avez des photos d’un séjour à Stetten ou d’un accueil à Saint-Pierre, mais aussi des souvenirs, des articles de presse, des anecdotes de ces cinquante années, n’hésitez pas, communiquez les au Jumelage, ils vous en seront très reconnaissants.

Un espoir également, après deux ans d’arrêt, de réaliser enfin la dixième édition d’ArcluSingt le dimanche 16 octobre à l’église paroissiale avec le groupe “Chartreuse en Chœurs” et la chorale La Mi Voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.