Le Comité s’adresse aux parlementaires.

Le Comité de Jumelage de Saint-Pierre a décidé, lors de sa dernière réunion, sur une suggestion de Roger Simonet d’adresser un courrier aux parlementaires savoyards et à Michel Barnier, et sera remis en mains propres à Michel Dantin et Sylvie Guillaume lors de la réunion d’Albertville, le 29 mars.

Raymond Becouse présentera ce courrier aux autres comités de jumelage de Savoie présents à l’Assemblée générale de l’Afape-Aura ce samedi au Chambon-Feugerolles. Ceux qui souhaiteront s’associer à notre démarche pourront le faire, et c’est alors sous couvert de l’Afape-Aura que le courrier sera adressé comme émanant de Saint-Pierre et soutenu parles comités de Chambéry, Albertville, Le Bourget du Lac.

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Réponse de Madame Christiane BRUNET et de Monsieur Olivier THEVENET, conseillers départementaux de la Savoie (courrier postal):

    Monsieur le President,
    Votre correspondance presentant vos inquietudes, notamment liees a l’actualite, quant a l’avenir europeen et les actions que vous defendez, nous est bien parvenue.
    Sachez que nous sommes particulierement sensibles a ces sujets et que nous sommes des elus ancres dans une demarche d’ouverture sur le monde ; le Departement de la Savoie mene en effet, comme vous le savez, une cooperation intemationale depuis 30 ans.
    Malgre tout, nous sommes effectivement dans une periode de defiance et de perte de confiance vis-a-vis de l’Union Europeenne, de ses pays membres et du bien fonde dc cette demarche de rapprochement.
    Nous savons votre attachement a ces valeurs et nous contribuerons avec vous a les defendre et a etre acteurs, a notre echelle, de ces relations internationales européennes.
    En vous remerciant de nous avoir transmis cette reflexion portee par votre association et en restant a votre disposition autant que de besoin, nous vous prions d’agreer, Monsieur le President, l’expression de nos salutations distinguees.
    Cordialement, Olivier THEVENET
    Amitiés, Christiane BRUNET

  2. Réponse de Madame Typhanie DEGOIS, Députée de la Savoie (courrier postal):

    Monsieur le President,
    Dans votre courrier du 10 avril dernier, vous avez bien voulu attirer mon attention sur vos inquietudes a mobiliser les Francais sur le sujet de l’Europe, et je vous en remercie.
    II est vrai que les relais d’actualites ne relaient que trop peu les informations sur l’Europe au quotidien. C’est pourquoi, avec mon collegue Alain TOURRET nous avons entrepris une reforme l’annee derniere visant a mettre en place une election au scrutin national pour les prochaines elections europeennes. L’ambition de ce projet de loi etait de porter, grace a ces elections, les enjeux europeens dans un debat national afin que chaque parti politique presente ses propositions et que les Francais puissent avoir acces a de plus larges informations sur l’Union europeenne.
    Par ailleurs, en tant que commissaire aux affaire europeennes, des le debut de mon mandat, je me suis fortement impliquee sur la question du detachement des travailleurs au sein de 1’Union europeenne. Cette question aujourd’hui est une caricature de ce qui ne va pas en Europe : nous avons une integration europeenne assez poussee pour permettre 1’installation d’entreprise ou l’embauche temporaire d’un salarie dans un autre Etat, mais l’integration n’est pas assez poussee afin de lutter efficacement contre le dumping social et economique.
    J’ai plaisir a joindre au courrier, le rapport et la resolution ayant ete adoptes a l’unanimite, et qui sont le fruit du travail de plusieurs mois d’un groupe de deputes representant les differentes tendances politiques a l’Assemblee nationale.
    Restant a disposition pour echanger sur les enjeux europeens et sur des propositions concretes, je vous d’agreer, Monsieur le President, mes respectueuses salutations.
    Bien à vous.
    Typhanie DEGOIS Deputee de Savoie

  3. Réponse de Madame Martine BERTHET, sénatrice de la Savoie (courrier postal):
    Albertville, le 3 avril 2019,

    Monsieur le Président,
    Mesdames, Messieurs les membres du comité,

    J’accuse bonne réception de votre courrier du 24 mars dernier dont j’ai pris connaissance avec la plus grande attention.
    Je vous rejoins tout à fait sur la nécessité de mieux promouvoir l’image de l’Europe auprès de nos concitoyens et vous assure de tout mon attachement à cette mission.
    Restant à votre entière disposition, je vous prier d’agréer, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les membres du comité, l’expression de mes salutations distinguées.
    Martine Berthet

  4. Mesdames, Messieurs,
    Je tenais à vous remercier pour votre courrier du 24 mars dernier par lequel vous me faisiez part de vos inquiétudes sur la prise en compte des citoyens dans de la campagne pour les élections européennes à venir.
    Aussi je voulais tout d’abord vous féliciter pour votre engagement citoyen qui est plus que jamais indispensable pour mieux partager les valeurs européennes auprès des citoyens.
    En tant que Députée européenne, membre de la commission de la Culture, j’ai d’ailleurs eu à cœur, en tant que rapporteur, de défendre le programme Europe des citoyens qui permet de soutenir les actions de jumelages dans nos territoires. C’est en ce sens que je me suis engagée pour maintenir ce Programme dans le futur Programme Citoyens, Égalité, Droits et valeurs, qui entrera en vigueur en 2021, et pour lequel je défends un budget de 500 millions d’euros pour la partie portant sur les actions de citoyenneté et mémoire.
    S’agissant de votre constat sur l’ignorance des adultes comme des jeunes sur les Institutions européennes, je le partage totalement : les questions européennes sont trop peu souvent présentes dans les médias ou, lorsqu’elles le sont, c’est pour présenter une vision de l’Europe qui est souvent partielle ou pour accuser Bruxelles de tous les maux. Bien évidemment, ce n’est pas de cette façon que j’envisage les choses. C’est en ce sens que j’ai défendu, en tant que Vice-présidente du Parlement européen, en charge de la politique d’information et de communication, une communication institutionnelle au plus près des préoccupations des citoyens, avec des Parlamentaria mobiles permettant d’aller à la rencontre des citoyens, dans les territoires, le lancement d’une Application « citoyenne », donnant une vision claire des projets financés par l’UE, ainsi que le renforcement du travail en direction de la presse régionale.
    Enfin, concernant les propositions que vous évoquez, c’est aux différents candidats qu’elles doivent être adressées, en espérant qu’elles soient reflétées dans leurs programmes. Pour prendre un des exemples que vous citez, je vous confirme qu’en tant que candidate sur la liste Place publique/PS/Nouvelle Donne, je suis favorable à la fin de la règle de l’unanimité sur les questions fiscales et défend une Europe sociale plus ambitieuse.
    Restant à votre disposition pour toute information complémentaire, je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de ma considération distinguée.
    Sylvie Guillaume, Vice-présidente du Parlement européen

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.