Jamais deux sans trois…

A Stetten

Du 30 mai au 2 juin, pour le week-end de l’Ascension, nous nous sommes rendus chez nos amis allemands à Stetten. Nous fûmes accueillis avec la musique, le vin et les grillades dans le cadre du Festival de la Musikverein. Comme l’a rappelé notre président dans son mot d’arrivée, c’était le troisième voyage de St Pierre à Stetten durant ce mois de mai, preuve de la vitalité de nos échanges et de l’amitié entre nos deux communes.

Par un temps magnifique et sous le soleil nous avons parcouru le Rems jusqu’à Scorndorf où nous avons visité une extra-ordinaire exposition florale dans les souterrains du château. Pendant ce temps, les Amis de l’Orgue ont apprécié les visites guidées de l’entreprise Lenter à Sachsenheim ainsi que du collège technique fédéral de construction d’orgue de Ludwisburg. Tout le monde se retrouvant en fin de journée dans l’église luthérienne de Fellbach pour une découverte de l’instrument et un concert de Thilo Frank.  (Voir l’article sur le site consacré au futur orgue d’usine http://www.orgue-musique-ugine.fr/.  et mis en ligne par une participante, membre des « Amis de l’orgue » :  Dominique Barberis). Le samedi fut consacré à une visite de l’église de Oppenweiler, où nous fûmes accueillis par monsieur Bühler, devenu maire de cette commune et qui est venu plusieurs fois à St Pierre lorsqu’il était adjoint à la mairie de Kernen. Après un repas commun à la taverne de la famille Felden en présence de monsieur Stefan Altenberger, nous pûmes apprécier l’exposition artistique dans l’église réformée de Stetten dans le cadre d’une visite spéciale, puisque l’inauguration officielle ne se faisait que le lendemain….

C’est au « Burgstüble » que se firent les derniers échanges, emplis de tristesse puisque, une fois encore, ces jours ont passé beaucoup trop vite, mais comme toujours dans un climat d’amitié, d’échanges, d’apprentissages et de découvertes réciproques. Rendez-vous est pris, à l’automne, à St Pierre.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.