L’équithérapie, beaucoup mieux qu’un « remède de cheval »

Un contact avec le centre équestre du Pin association Révérence avait été pris en juin 2020 afin de mettre en place un partenariat. Cette rencontre a permis en septembre d’inscrire 5 jeunes de l’association à des séances d’équithérapie à raison d’une par semaine.
L’équithérapie ou thérapie médiatisée par le cheval, facilite l’expression de soi et de ses émotions. Le cheval à ce moment est le miroir de l’Autre. L’animal agit en fonction de ces émotions. Le cheval aide à améliorer la confiance en soi, à porter un regard nouveau sur soi et sur les autres. Le cheval invite à créer du lien. Il apaise, par sa chaleur, son calme quelquefois, son regard dénué de toute forme de jugement. Le travail aux écuries par exemple permet de fixer la relation entre le cheval et le jeune ; il devient responsable. L’équithérapie est également une autre manière de communiquer, de découvrir de nouvelles sensations. Il n’est pas nécessaire de savoir monter ou d’avoir des appétences pour l’équitation pour prétendre à l’équithérapie. Cette pratique a permis à certains jeunes de s’apaiser au contact du cheval mais également de lâcher prise. Cette nouvelle expérience fait partie d’un panel de prestations de soins. En effet, des séances de sophrologie, d’ostéopathie ont également été prodiguées aux jeunes de l’association, ceci afin de diversifier les accompagnements sur le bien-être.

Rachel Emonot, directrice de la maison Marie-Foilaine Desolneux