Evaluation et Analyse des risques de l’aviation civile pendant la période de faible activité de l’année 2020

Mesures prises par la France dans le domaine de la sécurité aérienne pour faire face aux conséquences de l’épidémie COVID-19

A lire et à prendre en compte :

https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/Evaluation_des_risques_pendant_la_periode_faible_activite_2020.pdf

https://www.ecologie.gouv.fr/mesures-prises-france-dans-domaine-securite-aerienne-faire-face-aux-consequences-lepidemie-covid-19

Les comparaisons entre les événements notifiés en 2020 et ceux enregistrés depuis 2016 ont permis de noter des variations notamment en matière de :

Péril animalier : cet indicateur a subi la plus forte hausse. Cette augmentation a été élevée de mai à juillet, juste après un premier confinement où le trafic avait été très faible ou absent.

Approche non stabilisée ou non conforme : le transport aérien est visé avec des avions plus légers…

Incursion sur piste : L’augmentation de ces notifications concerne principalement les aéronefs de l’aviation légère…

Intrusion dans un espace aérien : il s’agit de notifications d’absence de contact exigible avant pénétration, avec une augmentation de cet indicateur due au non-respect de la réglementation par certains aéronefs de l’aviation légère…

Bonne lecture à tous

Ce contenu a été publié dans Veille réglementaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.