Le vieux tromblon vous parle-t-il encore ?

« Le CECRL sonne un peu comme un vieux tromblon porté par les politiques inquiets pour l’Europe » : la formule choc de Dominique Macaire dans son article Le CECRL : quelle puissance du modèle ? Questionnements dans la recherche en didactique des langues-cultures pousse à peine le curseur des nombreuses voix qui s’élèvent aujourd’hui contre le Cadre Européen commun de référence. Jadis incontournable, clé de tous les référentiels de compétences et de toutes les évaluations après les années 2000, c’est un monument qui s’effrite, se fissure.

La tribune signée par de nombreuses associations et des chercheurs sur le site de l’ASDIFLE « Le projet d’amplification du CECR : une fausse bonne initiative du Conseil de l’Europe » s’élève contre la nature prescriptive et normative du Cadre et s’emporte contre la multiplication des grilles.

En 20 ans le monde a changé mais comme  le dit encore Dominique Macaire : « nos cœurs de croyance reposent sur des noyaux durs et font preuve de résistance au changement ».

Et vous, que faites-vous de ce vieil instrument dans vos Grandes Écoles ?

Références :

HUVER, Emmanuelle. 2017. « Peut-on (encore) penser à partir du CECRL ? Perspectives critiques sur la version amplifiée », in Carette Emmanuelle : Eclectisme en didactique des langues : Hommage à Francis Carton, Mélanges Crapel, 38/1, pp. 27-42 En ligne : http://www.atilf.fr/spip.php?rubrique650
Martine Ravetto-Dubreucq

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.