Groupe des germanistes : 16e journée

Motivant ou frustrant ?

De la bonne utilisation des certifications dans nos enseignements

Andrea KATZENBERGER,
Responsable centre de langues NEOMA Business School – Campus de Rouen

Suite à la décision du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche de rendre une certification d’anglais obligatoire pour les étudiants inscrits en licence, on pouvait se poser la question quant à l’avenir des certifications en LV2 et plus particulièrement en allemand. En effet, les règles en vigueur dans nos écoles sont très différentes. Alors que les écoles d’ingénieurs recommandent voire exigent une certification au niveau B1, les écoles de management accordent en général peu d’importance à la certification en LV2, sauf pour les échanges académiques à l’international.

Le 29 janvier, le groupe des Germanistes de l’UPLEGESS s’est retrouvé en visioconférence pour échanger sur cette thématique. Une quinzaine de membres de notre association ainsi que des représentantes des réseaux partenaires, DAAD et ADEAF, ont répondu présent. Nous avons pu accueillir Sven Leyder, responsable des certifications à l’Institut Goethe de Paris, qui nous a éclairés en apportant son expertise.

Lire la suite…

Groupe de travail langues MoDimes

Quelle importance des langues MoDimes – langues moins diffusées et moins enseignées*- dans la formation de l’ingénieur humaniste ?

Demi-journée de lancement du groupe de travail Langues MoDimes, Inscription obligatoire avant le 1er mars. Pass sanitaire.

Organisation : Uplegess, INSA Lyon, ENTPE, groupe de travail Langues CGE.

Enrichir nos échanges en ouvrant grand les portes de l’Uplegess et du groupe de travail Langues de la CGE à des collègues enseignants de langues et cultures variées, tel est le pari de la création du groupe de langues MoDimes. Il sera lancé le 31 mars 2022 lors de cette demi-journée de travail à l’INSA Lyon. Une conférence, des ateliers, des moments de convivialité sont au programme pour favoriser les rencontres.

La plupart de nos établissements proposent aujourd’hui à leurs élèves l’enseignement d’une dizaine de langues et cultures différentes. Nous souhaitons que cette diversité soit présente dans nos groupes de travail. L’arabe, le russe, le chinois, le portugais, le japonais, l’italien, le hindi, le suédois, le coréen, l’hébreu, le polonais, le grec et bien d’autres encore, sont en effet peu présents dans nos rencontres alors que les enseignants sont confrontés aux mêmes problématiques. Lire la suite…

Journée des germanistes : échange de bonnes pratiques

 

La première partie de l’atelier était consacrée aux outils de sondage et de quiz. Après une mise en jambes autour d’un Kahoot concocté par Katrin Dussud (Sorbonne), Ursula Klein-Hessling (Neoma Business School) a présenté Wooclap, une application très complète qui propose de nombreuses activités (sondages, nuages de mots, quiz, brainstorming…) tout en restant facile d’utilisation. Finalement, Jan Mertens (ESSEC) a exposé son usage de l’application Socrative dont il se sert pour organiser des évaluations formatives et normatives. Ces applications ont comme point commun de renforcer l’engagement des étudiants et de favoriser l’interactivité dans les cours à distance. S’agissant des cours hybrides avec une partie des étudiants en présentiel et une autre partie en visioconférence, ces applications mettent les étudiants sur un pied d’égalité alors qu’à l’oral, on a tendance à favoriser les étudiants physiquement présents. Il existe maintenant une multitude d’applications interactives et collaboratives (Klaxoon, Miro, Padlet, Mentimeter, AhaSlides, Beekast, Quizlet, LearningApps etc.), sans parler des LMS comme Moodle qui permettent également la création de quiz et de sondages. Puisqu’il est toujours chronophage de se familiariser avec un nouvel outil, il est important de pouvoir partager les exercices créés, ce que les collègues présents feront volontiers. La plupart de ces applications proposent gratuitement une version basique mais il vaut mieux être vigilant en ce qui concerne la protection des données personnelles.

Lire la suite…

Découvrez le compte-rendu de la journée d’études “Médiations et enseignement-apprentissage des langues dans les grandes écoles et universités” 

Voici l’intégralité du compte-rendu de la journée d’études du groupe de travail des Langues de la commission Formation de la CGE, co-organisée par IMT Didalang et UPLEGESS, le 30 janvier 2020 “Médiations et enseignement-apprentissage des langues dans les grandes écoles et universités”.

 Lien vers le document

Hommage à notre collègue et amie, Sonja

Chères/Chers collègues,

Sonja Piquet nous a quittés discrètement et brutalement le 10 août, au cœur de l’été. Nous n’oublierons pas cette belle personne qu’elle était, généreuse, passionnée, humble, et toujours préoccupée par les questions philosophiques, sociales et environnementales.

Tous ceux qui ont eu la chance de pouvoir travailler avec Sonja souhaitent lui rendre hommage à travers les témoignages ici réunis. Ces textes montrent la profonde gratitude qu’expriment les collègues envers elle après tant d’années d’échanges, de coopération et de partage collégial et souvent amical.

Sonja était un bel exemple d’une vie humaine qui ne s’est pas « repliée comme une huître dans la coquille de son salut personnel » (Jankélévitch). Jamais, elle ne parlait de son moi mais souvent de ses préoccupations concernant l’évolution de nos sociétés. Et pourtant, elle avait toutes les raisons d’être fière de ce qu’elle a réalisé au cours de sa vie professionnelle.

Lire la suite…

A la mémoire de Sonja

J’ai fait la connaissance de Sonja il y a 20 ans lors d’un de mes premiers congrès de l’UPLEGESS. Elle y faisait une communication sur un projet pédagogique passionnant : les étudiants étaient amenés à écrire ensemble leur propre roman. J’ai été dès cette première rencontre fascinée par Sonja. Tout en restant extrêmement modeste, elle présentait un projet exigeant et novateur qui grâce à la réflexion qu’elle avait menée ne pouvait que convaincre. C’était une des caractéristiques de Sonja : elle avait la fibre pédagogique, mais ne se contentait jamais seulement d’énoncer de grandes idées ; elle réfléchissait à leur réalisation.

Ainsi, tout ce qu’elle abordait tenait la route. C’est ainsi qu’elle a gagné l’estime de ses collègues à l’UPLEGESS, notamment des enseignants d’allemand qui ne juraient que par elle. J’ai eu la grande chance de travailler pendant 9 ans avec elle en tant que coordinatrice d’allemand. Alors qu’au début, je remplissais cette fonction seule, je me suis vite rendu compte que ce serait bien plus efficace si nous faisions ce travail à deux, en binôme. Je me souviens encore que Sonja voulait seulement m’assister, n’être que coordinatrice adjointe. Il fallait que j’insiste pour qu’elle accepte de remplir cette fonction au même titre que moi ce qui reflétait beaucoup mieux la réalité étant donné qu’elle faisait au moins 50% du travail ! Oui, Sonja a toujours voulu être discrète et modeste, alors qu’elle faisait un travail remarquable ! Quel plaisir d’échanger avec elle sur la préparation de la future journée des Germanistes ou de la prochaine réunion des Germanistes à notre congrès annuel ou sur le lancement d’un sondage sur la place des LV2 dans les écoles d’ingénieurs et de management !

Les Germanistes se souviendront…

Lire la suite…

Ce qui change : les résultats de notre enquête

Merci aux 120 enseignants qui ont répondu à notre questionnaire !

58 % d’entre vous sont enseignants dans des grandes écoles, 24 % dans des universités et 22 % dans des centres de langue.

1- Les pratiques pédagogiques en ligne ne sont jamais en décalage complet avec les pratiques habituelles en classe. 

Certains ont pu être frustrés à l’oral ou à l’écrit, selon leur propre pédagogie “spontanée” en présentiel, mais chacun a retrouvé en ligne son style pédagogique, sa “posture” préférée.

“Expression orale en interaction et CO plus importantes que d’habitude.” versus  “Moins de focus sur l’oral et plus sur l’écrit”

2- Unanimement vous constatez la surcharge de travail, et surtout celle du travail en amont du cours.

Il est évident que le passage à la distance met l’improvisation, la spontanéité hors jeu : tout doit être scénarisé à l’avance. Le plan de cours devient incontournable. Chercher des ressources, les trier, scénariser les cours, se préoccuper de l’alignement pédagogique  : c’est l’ingénierie pédagogique qui prend ici toute son importance. Le temps de formalisation devient plus important : expliciter la démarche et le cadrage pédagogiques à l’étudiant, soigner ses consignes, prévoir tous les aléas du cours en cas de problèmes techniques.

3- Distance physique ne signifie pas distance sociale

Lire la suite…

1 2 3 4